Profil

Pages

Présentation

Recherche

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Samedi 1 août 2009 6 01 /08 /Août /2009 20:27

FRIDA KAHLO



Frida Kahlo est née le 6 juillet 1907 à Coyocan. Mais elle déclarait souvent être née en 1910, l'année ou éclata la révolution mexicaine. Frida considérait que sa naissance se devait de correspondre à celle du Mexique moderne.On reconnais déjà toute petite un caractère bien trempé. Elle avait un côté garçon manqué et très vite se rebella avec ses camarades de l'école qui se moquait d'elle avec sa jambe plus fine que l'autre à cause d'une poliomyélite.
Certains de ces enfants était stupéfait comme elle s'adaptait pour marcher, pour faire du vélo.

Son papa, Guillermo Kahlo aurait aimé avoir un garçon pour faire des études, c'est alors qu'il envoya Frida à la Preparatoria.
En devenant une jeune femme, Frida ne "macha" pas ces mots vis-à-vis de ces professeurs, en se plaignant de leur incapacité, voir même de vouloir les mettre à la porte.

En 1923, elle fait connaissance d'Alejandro, un étudiant et tombe amoureuse de lui. Son amour reste caché car ses parents n'apprécie pas cette "union". Mais Frida le voit en cachette, lui envoie de nombreuses lettres.

A 18 ans, Frida n'a plus rien de la "ninã de la Preparatoria". La farouche originalité de sa nouvelle "persona" apparaît dans une série de photographie prises par Guillermo Kahlo le 7 février 1926 (photographe de métier). On l'aperçoit en costumes trois pièces, miment la masculinité. Par pur goût de la plaisanterie, mais à coup sûr, Frida n'est plus une jeune femme innocente.

Un terrible accident, à frémir d'horreur. Il a suffit qu'un tramway vienne s'encastrer dans un fragile autobus pour que toute la vie de Frida kahlo en soit bouleversée. L'accident survint le 17 septembre 1925, en fin d'aprés -midi, aprés l'anniversaire de l'indépendance du pays.
Le choc les a projetés en avant (Frida et Alejandro) et une barre d'appui l'a transpercée comme une épée transperce un taureau. C'est l'hémorragie. Alejandro, légèrement blessé, l'a transportée sur une table d'un restaurant, où elle est restée jusqu'a ce que la Croix Rouge vienne la chercher pour l'emmener à l'hôpital.
Sa colonne vertébrale présente trois fractures au niveau de la région lombaire. Sa clavicule est cassée, ainsi que ses 3ème et 4ème côtes. Sa jambe droite porte onze fractures et son pied droit était disloqué et broyé. Son abdomen était littéralement transpercée par la rampe d'acier qui, entré du côté gauche était ressorti par le vagin.
"j'ai perdu ma virginité" expliqua Frida...
Autant dire que les médecins s'interrogeaient sur son sors ? Pourrait elle remarcher ? Elle reste un mois sur le dos emprisonnée dans un plâtre et dans une sorte de boîte qui ressemble à un sarcophage.

Elle envoie de nombreuse lettres à alejandro pour le tenir au courant de l'évolution de sa santé. "No hay remedio" (nous n'y pouvons rien) "il faut s'y faire", affirmait elle," je commence à m'habituer à la souffrance".
A compter  de cet accident, la douleur de Frida Kahlo n'est plus qu'un combat harassant contre la dégradation insidieuse de son corps. Elle souffre d'une fatigue incessante et de douleurs presque constantes à la colonne vertébrale et à la jambe droite.

 
Frida Kahlo: " ...comme j'étais jeune, cette mésaventure ne présente pas sur le moment de caractère tragique, je sentais en moi suffisamment d'énergie pour faire n'importe quoi à la place des études de médecine. Et sans faire trop attention je me suis mis à peindre..."



Une dès rare peinture de l'accident de Frida.

______________________________________________________________________________________________



Si Frida peind la mort, la sienne sous forme de métaphore et celle des autres de façon réaliste, elle n'est pas capable, en revanche de présenter son accident sur un tableau.
Elle explique qu'elle en avait eu l'intention mais qu'elle n'était pas parvenue car, pour elle, cet événement était trop "complexe".
Frida ne peind jamais le drame, mais c'est pourtant cet accident et ses suites qui la pousse, quand elle a atteind sa maturité artistique, à dresser la courbe de ses états d'âme, et à révéler ses découvertes, en intervenant sur la représentation de son physique. C'est ainsi que son visage à toujours l'apparence d'un masque et que son corps est souvent nu, blessé, à l'image de ses sentiments.
Frida s'attache, dans ses peintures, à faire connaître sa douleur. Elle s'ouvre au sens propre du terme, faisant apparaître son coeur nu et non dans sa poitrine, et montrant sa colonne vertébrale comme si son imagination a la puissance des rayons X ou le tranchant de son scalpel.

Si elle ne laissait guère son imagination déborder du cadre de sa propre personne, c'était pour mener son exploitation plus en profondeur. La petite-fille qui avait voulu suivre des études de médecine se tourna vers la peinture comme vers une sorte de chirurgie de l'âme.
La force et la douleur parcourent l'oeuvre de Frida, en exhibant ses larmes et ses blessures, elle répondait au même besoin que lorsqu'elle couchait la litanie des souffrances physiques et morales.
Mais dans les deux cas c'est un appel au secours.

_____________________________________________________________________________________________



______________________________________________________________________________________________




"Arbre de l'espérance, tiens toi droit" 1946 - Huile sur masonite, 55,9 x 40,6 cm - Collection Isodore Ducasse, France.
______________________________________________________________________________________________




"L'étreinte amoureuse de l'univers, la terre, moi, Diego Monsieur Xolotl" 1949 - Huile sur toile - 70 x 60,5 cm, collection privée, Mexico.
______________________________________________________________________________________________




" La colonne brisée" 1944 - huile sur toile montée sur  masonite - 40x30,7 cm - Museo Dolores Olmedo, Mexico .
L'angoisse se traduit visuellement par les clous plantés dans son corps nu. Une faille semblable à celle que provoquent les temblements de la terre déchire son torse. Le corsets orthopédique d'acier symbolise l'enfermement. Ce corps ouvert comme celui d'un patient sur une table d'opération indique que, dans l'esprit de Frida, seul le corset peut l'empêcher de s'effondrer.


Cependant, dans les plus douloureux des auto-portraits, on ne remarque pas la moindre trace d'auto-complaisance, ni de sensiblerie, de même, dans son port de reine et son expression stoïque, la dignité et la détermination à encaisser sont seules à apparaître.
C'est ce mélange de crudité et d'artifice, d'intégrité et de mise en scène qui confère à ces oeuvres l'intensité singulière et la solidité minérale qui sont leur signe distinctif.
Parmi toutes les peintures de Frida, "la colonne brisée" (ci-dessus), et celle qui illustre ces caractéristiques avec la plus grande force.
A la fin de 1927, aprés le retour d'Alejandro, Frida s'était suffisamment rétablie pour reprendre une vie presque normale. Elle abandonna ses études pour se consacrer à la peinture.

______________________________________________________________________________________________




"En pensant à la mort" 1943 - Huile sur toile montée sur masonite - 44,5 x 36,3 cm - Museo Dolores Olmedo, Mexico.

 

______________________________________________________________________________________________




"Ce que l'eau m'a donné" 1938 - Huile sur toile, 91 x 70,5 cm - Collection Isodore Ducasse - France

______________________________________________________________________________________________




"Henry Ford Hospital ou le lit volant "  1932 - Huile sur métal, 30,5 x 38 cm, Museo Dolores Mexico.

______________________________________________________________________________________________




"Autoportrait (debout) à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis" 1932 - Huile sur métal, 31 x 35 cm - Collection Manuel et Maria Reyero, New-York.
______________________________________________________________________________________________




"Ma robe est suspendue là-bas" 1933  - Huile et collage sur masonite, 46 x 50 cm - Legs du Dr. Leo Eloesser, Hoover Gallery, San Francisco.

______________________________________________________________________________________________



"Le cerf blessé" 1946 - Huile sur masonite, 22,4 x 30 cm - Collection privée Houston.

Elle peind ce cerf avec 9 flèches, comme sa neuvième opérations, traquée par la douleur...on lui coupe sa jambe.
Mais elle écrit: "pourquoi avoir des jambes puisque j'ai des ailes pour voler".
______________________________________________________________________________________________




"Souvenir ou le coeur" 1937 - Huile sur métal, 30,5 x 49,9 cm - Collection privée, Houston.

 

______________________________________________________________________________________________




"Ma nourrice et moi" 1937 - Huile sur métal, 30,5 x 34,7 cm - Museo Dolores Mexico.

______________________________________________________________________________________________




"Deux nus dans les bois ou la Terre ou Ma nourrice et moi" 1939 - Huile sur métal, 25 x 30,5 cm, collection privée.

 

______________________________________________________________________________________________




"Portrait de Diego Rivera" 1937 - Huile sur toile, 46 x 32 cm - Collection Jacques et Natasha Gelman, Mexico.


Elle rencontra Diego Rivera, qui avait quarante et un, c'était un artiste le plus doué et décrié du Mexique.
A plusieurs reprises elle lui demande son avis sur ses peintures, car elle ne pouvait pas se permettre de faire les choses à moitié, elle devait gagner sa vie.
Frida:" Croyez-vous vraiment que je doive continuer à peindre ? Ou faut-il que je m'oriente vers un autre métier ?"
Diego: " Il faut continuer à peindre "
Et se marie avec Diego quelques mois plus tard.

______________________________________________________________________________________________

 

  CHRONOLOGIE: FRIDA KAHLO


1907    Naissance de Frida Kahlo.

1913    Maladie, poliomyélite.

1922    Prépare des études de médecine.

1925    Grave accident de la route, un autobus rentre dans un tramway.

1928    Inscription au parti communiste mexicain.

1929    Mariage de Frida avec Diego.

1930    Première fausse-couche.

1932    Deuxième fausse-couche et mort de sa mère.

1933    Le couple part à New-York pour quelques mois et reviens à Mexico dans leur nouvelle maison.

1934    Dernière fausse-couche et liaison de sa soeur avec Diego.

1937    Il hébergent Trotsky et elle a une liaison avec lui.

1939    Exposition à Paris, puis retour à Mexico, le couple divorce.

1941    Ils s'installent dans la "maison bleue" après s'être remariés.

1950    Subit 7 opérations sucessives de la colonne vertébrale.

1953    Elle participe à sa première exposition à Mexico.

1954    Elle espère qu'une chose: "que la sortie soit belle et sans douleur". Elle meurt le 13 juillet


______________________________________________________________________________________________


Huile sur toile: 40x50 cm - Frida Khalo
Cette peinture a été réalisée par Corinne Spielwoy, artiste peintre de l'ARVA

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Un hommage lui est rendu à Berlin, vous pouvez allez visiter le musée jusqu'au 6 aout 2010

 

frida khalo

 

frida khalo télématin 7juillet 10

Si vous avez pu visiter cette expo faite le moi savoir...

Par Minouche - Publié dans : Frida kahlo
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés